Index - FAQ - Rechercher - Teletexte - Le site - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Les As pigeon n'ont plus de prix

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La colombophilie H.O Index du Forum -> La Colombophilie au quotidien -> Généralités
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fabrice
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2009
Messages: 1 754
Localisation: Moustier (Hainaut)
08/07/2009
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 17 Sep - 12:19 (2010)    Sujet du message: Les As pigeon n'ont plus de prix Répondre en citant

732.000 FB en 1976, 250.000 euros en 2010


BRUXELLES

La saison estivale terminée, nous passons à l’heure d’hiver et la RFCB organise sa deuxième assemblée générale le dernier samedi d’octobre. Assemblée qui établit le calendrier national et international, convient de l’organisation de la saison sportive et fixe le prix de la bague matricule.
C’est aussi le temps des ventes publiques. Elles ont cédé la main aux enchères internet depuis quelque temps. Et elles ont perdu la tête. Comment qualifier autrement l’envolée des prix lorsque l’on apprend que l’on veut avancer 250.000 euros pour un as pigeon 2010 ?

Nous sommes loin de la vente du pigeon de Richard Mersch vainqueur du concours de St-Vincent pour 732.000 FB qui fit sensation durant de longues semaines en 1976. Sylvère Toye éprouva du mal pour avouer que son vainqueur de Pau international 1984 avait trouvé acquéreur en Grande-Bretagne pour la somme de quelques millions. Jean-Luc Van Roy céda son vainqueur de Barcelone international pour 5 millions de francs belges à un intermédiaire qui l’aurait vendu pour le double au Japon.

La crise ne freine en rien un commerce hors normes financé en majeure partie par la Chine qui a pris le relais du Japon. Les vendeurs sur Internet présentent leurs offres rédigées en Anglais – la langue colombophile internationale – sans mal à travers le monde. Ce jeu permet de tenter sa chance durant quelques jours, au contraire de la précipitation souvent de mise dans les ventes publiques. Les colombophiles expérimentés préfèrent juger le pigeon en main. Ils payaient volontiers une centaine de francs jadis le droit de tâter les pigeons des ventes importantes pour juger des qualités physiques de l’oiseau convoité.

Le mode de vie a évolué dans tous les disciplines sportives. Le temps où les footballeurs tapaient le ballon le dimanche après midi pour le seul plaisir de leurs supporters a fait place à des marchandages de transferts se montant à des millions d’euros. La colombophilie a suivi le mouvement. Jadis, on jouait à pigeons pour passer le temps libre et – aussi – pour gagner quelques francs permettant de mieux gérer sa petite colonie. Aujourd’hui, on vise avant tout une victoire dans un grand concours national ou international afin de pouvoir la monnayer confortablement.

Robert De Smet
Source "La D.H." du 17 septembre 2010 



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Sep - 12:19 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La colombophilie H.O Index du Forum -> La Colombophilie au quotidien -> Généralités Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Tous droits reserves © 2009/2010 La colombophilie H.O

Design by Dimitri - Loft-technology sprl