Index - FAQ - Rechercher - Teletexte - Le site - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
La récupération après une épreuve

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La colombophilie H.O Index du Forum -> La Colombophilie au quotidien -> Entrainements & concours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fabrice
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2009
Messages: 1 754
Localisation: Moustier (Hainaut)
08/07/2009
Sexe: Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 14:07 (2010)    Sujet du message: La récupération après une épreuve Répondre en citant

SELON UN COLOMBOPHILE FRANCAIS

La récupération des veufs ou des veuves après un concours difficile
Nous avons tous des concours difficiles, tous nous déplorons des pertes, des pigeons hors d’état, amaigris, quelque fois étiques, tristes. Le souci est de remettre le pigeon en bon état de corps le plus vite possible. Pour faire cela, il faut savoir quelles sont les grandes lignes du problème à résoudre. L’organisme du pigeon a subi, d’abord une disparition plus ou moins complète :
- des réserves énergétiques : d’abord glycogéniques (manque de glucose) on sait qu’elles sont très vite utilisées donc nulles même en concours normal.
- des réserves lipidiques (manque de lipides) le pigeon transforme ses graisses en énergie même pour des concours à petite distance.
- des réserves protéiques (manque de protéines) c’est-à-dire que le pigeon a brûlé ses muscles, transformant ses protéines corporelles en énergie. Il est donc devenu squelettique, il ne lui reste plus que la peau et les os.
Toutes ces réserves utilisées ont laissé des déchets : acide lactique, acide urique entre autres dont le sang s’est d’autant plus chargé que le pigeon a manqué d’eau donc a eu soif. Ce sont les filtres de l’organisme qui en ont souffert : le foie et les
reins. Leur état au retour va jouer un rôle primordial dans la rapidité et la qualité de la récupération.
Deux impératifs immédiats : eau de boisson- glucose immédiatement assimilable.
Donc eau additionnée d’un peu de miel ou de glucose. Quelques heures plus tard commencera le régime de reconstitution : premier impératif assurer la protection du foie et des reins qui risquent d’avoir été mis à mal, on a pour cela des thés
diurétiques(1). Après les sucres de première urgence, la ration distribuée assurera la reconstitution progressive de la musculature, pour cela, graines riches en protéines comme les pois et les fèveroles, on pourra employer les levures de bière très riches en protéines, à noter qu’il n’est pas recommandé de distribuer des petites graines grasses qui demandent un travail hépatique important. Après deux jours de premiers soins, la ration de graines grasses pourra, en particulier, être augmentée sans danger. Le pigeon qui a récupéré apparemment très bien sur le plan physique en est-il pour autant capable tout de suite après de reprendre sa place dans l’équipe.
L’expérience montre très souvent que oui.
Conduite d’une équipe de veufs pendant la saison des concours
Le lundi :
- Pour les veufs ou veuves, le lundi doit être une journée de détente et de repos complet. Ces deux critères sont indispensables tout autant pour les muscles qui ont travaillés le dimanche, que pour le système nerveux et l’appareil digestif. Les volées du lundi sont à déconseiller, elles sont donc complètement supprimées, pour la seule raison qu’elles sont tout le contraire de ce qui s’appelle repos.
- Le lundi matin au premier repas, ils reçoivent une cuillère à soupe d’un mélange composé de « 50 % de dari et 50 % d’orge et comme boisson un lundi sur deux, une cuillère à café de bicarbonate de soude pour deux litres d’eau et l’autre semaine une cuillère à soupe de miel pour deux litres d’eau.
- Le lundi au repas du soir, je leur donne une dizaine de féveroles et autant de pois par pigeon, après quoi une cuillère à café de mélange habituel. Les pigeons doivent avoir faim quand je cesse de les nourrir.
Le mardi :
- Selon ma méthode, les veufs se sont reposés le lundi, donc le mardi ils font leur première volée de la semaine, mais elle sera néanmoins plus courte que les autres. Ce raccourcissement s’impose par le fait que les pigeons qui furent parcimonieusement nourris depuis le dimanche ont récupéré de leur fatigue et ont détendu leur organisme, mais ils n’ont
pas refait leurs réserves.
- Le mardi matin au premier repas comme au second, je leur donne une dizaine de féveroles et autant de pois et de vesces, après quoi une cuillère à café de mélange habituel à chaque pigeon. Je sais que les graines riches en albumine jouent un rôle prépondérant quand il s’agit de compenser les dépenses, donc de réparer l’usure. Disons tout simplement que les légumineuses « féveroles, pois, vesces » pour réparer et « maïs, blé, dari, millet » pour faire remonter la condition
et la forme.
- L’expérience que j’ai de nourrir, m’a permis de conclure que les pigeons dont l’appétit a été bien aiguisé, reprennent généralement leur poids et rebandent parfaitement leurs muscles après six à huit repas, c’est-à dire après quatre jours.
Le mercredi :
Me voilà donc arrivé au mercredi matin, après leur première volée, c’est-à-dire au moment où mes veufs doivent se sustenter
copieusement si je veux qu’ils soient en bonne forme le dimanche. Ils vont se présenter après ce premier exercice du mercredi, en plein appétit. Ils vont manger tout ce qui va leur être présenté, mais ce n’est pas une raison pour leur en donner jusqu’au moment où ils refusent. Je leur donne une cuillère à soupe de bon mélange auquel j’ajoute 20 % de maïs, mais de façon qu’ils n’aient pas satiété et que les veufs restent sur leur faim. L’excédent doit devenir de la forme mais pas de
l’embonpoint. Je leur offre le bain ce mercredi matin. Souvent les pigeons les plus en forme sont les premiers dans la baignoire.
Le jeudi :
- Je suis en plein dans la période de reconstitution des réserves et comme je l’ai dit précédemment, ils vont en six ou huit repas, refaire les pertes consenties les samedis, dimanches et lundi.
- Après la volée du matin et du soir, les repas sont composés du bon mélange pour que les veufs disposent de tout ce qui leur est nécessaire sans cependant qu’il y ait du surplus. Le jeudi, il faut arriver à ce que les veufs continuent de manger d’un appétit qui fait plaisir à voir. Le jeudi soir après le repas et à condition que les mangeoires soient vides,je leur sers une cuillère à café d’un mélange de petites graines (colza,navette, chanvre et avoine pelée). Les huiles présentes dans ces
graines augmenteront les réserves en matières grasses. Ces dernières constituent presque essentiellement l’énergie nécessaire pour des vols de longue distance du pigeon.
Le vendredi :
- C’est à partir du vendredi et après chaque volée, que je conseille d’ajouter au mélange traditionnel 20 % supplémentaires de céréales « maïs, blé, dari », après le repas du soir et à condition que les mangeoires soient vides, je leur sers une cuillère à café d’un mélange de petites graines (la même que le jeudi soir) à partir de là, ils auront encore à prendre deux repas ce qui va suffire pour parfaire leur condition.
- Le vendredi soir, les réserves sont refaites déjà et le feu peut commencer. Quand ils ont mangé et bu, je me retire immédiatement,après avoir fait l’obscurité et faire cesser le concert au plus tôt.
Le samedi :
- Lorsque je joue les concours de vitesse à un jour de panier, il est plus avantageux de montrer deux fois la femelle. Le samedi matin, au lieu de faire leur volée habituelle. Je les lâche à trois kilomètres du colombier. Quand ils rentrent, ils trouvent leur femelle au casier.
Après deux minutes, j’enlève les femelles et je leur donne une cuillère à café de mélange de petites graines (colza, navette, chanvre, et avoine pelée), je les laisse dans le calme. Deux heures avant de les saisir pour la mise en loge, je leur sers un repas léger composé de graines de digestion facile et de sucre lents « riz » c’est tout ce qu’ils mangeront avant de partir.
- Immédiatement avant la mise en loge, je retourne les plateaux et en les prenant au casier, je leur montre la femelle une seconde, celle-ci est placée de la main gauche et le mâle est saisi de la main droite,juste le temps de se voir.
Le dimanche matin :
- Avant l’arrivée des veufs, une petite cuillère à café de graines désert (mélange de canaris) est placée à la disposition du veuf dés son arrivée.
Comme boisson je lui présente une de mes compositions (1) qui va le débarrasser de toutes les toxines qu’il a pu accumuler pendant le voyage. Cinq minutes après son arrivée, j’enferme le mâle et sa femelle dans le casier libéré de sa séparation. Cette réunion du couple dure moins longtemps au début sans qu’il y ait copulation. Ce temps de récompense peut varier entre cinq minutes et une demi-heure. Une semaine sur deux, je surveille pour empêcher la copulation. Les veufs ne reçoivent que quelques grains d’orge comme repas du dimanche.
(1) Recette : faire bouillir un litre de lait, pendant qu’il monte, presser un citron, éteindre le feu et laisser reposer pendant un quart d’heure.
Ensuite filtrer le jus que vous récupérez, ajouter une cuillère à soupe de miel à ce jus. Voilà la boisson à présenter aux veufs à leur arrivée. Retirer l’abreuvoir deux heures après l’arrivée du veuf et lui présenter de l’eau pure. Quelques instants après vous utiliserez une serpillière pour sécher le casier. Le pigeon sera débarrassé de toutes ses toxines accumulées pendant son vol.


Version PDF ( cliquez içi)

_________________
animar_loft@hotmail.fr

La Colombophilie Ma Passion
La Compétition mon Désir
La Réussite mon But


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Fév - 14:07 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La colombophilie H.O Index du Forum -> La Colombophilie au quotidien -> Entrainements & concours Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Tous droits reserves © 2009/2010 La colombophilie H.O

Design by Dimitri - Loft-technology sprl